La comptabilité simplifiée : au quotidien, le livre journal

Avant de passer aux écritures de fin d’exercice, arrêtons-nous aux opérations quotidiennes qui doivent être exécutées dans le cadre d’une comptabilité simplifiée. Les principes ne sont guère différents de ceux qui s’imposent aux plus grandes associations, mais dans les détails d’exécution, la comptabilité simplifiée offre des possibilités intéressantes. Marc Thoulen, expert auprès de MonAsbl.be, nous les fait découvrir ci-après.

Les dispositions relatives à la tenue du livre journal dans le cas d’une comptabilité simplifiée figurent dans l’Arrêté royal du 21 octobre 2018 portant exécution des articles III.82 à III.95 du Code de droit économique, et en son Annexe 2, modèle de journal normalisé pour associations et fondations.

Le livre journal : les principes

La comptabilité doit être appropriée à la nature et à l’étendue des activités de chaque ASBL. Pour celles légalement admises à tenir une comptabilité simplifiée, c’est-à-dire une comptabilité ne reprenant que les mouvements des disponibilités en espèces, les règles suivantes sont d’application.

Les mouvements seront inscrits sans retard, de manière fidèle et complète et par ordre de date dans un livre journal qui doit répondre aux exigences suivantes :

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.