Tenir la comptabilité : quelles sont les obligations ?

Arrêtons ici la revue de concepts-clés et de la mécanique générale de la comptabilité pour en venir aux tâches que celle-ci impose aux gestionnaires d’ASBL. En d’autres mots, quelles sont les obligations qui se cachent derrière la tenue de la comptabilité ? Nous scindons ici la question selon le moment auquel elles se présentent : avant de démarrer, au quotidien ou encore à la clôture des comptes. Faut-il préciser que nous reviendrons plus tard en détail sur les divers éléments qui composent ce panorama.

Avant de démarrer, un cadre clair

Au démarrage d’une ASBL, la première démarche à poser sera de choisir entre comptabilité simplifiée et comptabilité en partie double : la loi réserve la première à des ASBL qui ne dépassent pas certains critères, mais rien n’interdit si ce n’est pas le cas d’opter pour la seconde, qui fournit une information plus complète, certes indispensable dès qu’il y a emprunt, subsides ou personnel, mais qui est aussi plus complexe et coûteuse à tenir. Dans la foulée, il vous faudra aussi arrêter le plan comptable qui va régir le détail de vos rubriques ainsi que, dans la mesure où elles sont libres, les règles d’évaluation des composantes de votre patrimoine.

Ces éléments réglés, il faudra établir le bilan de départ de votre ASBL, ainsi que le budget du premier exercice : ne pas oublier que ce budget doit être approuvé par l’assemblée générale. On ne saurait

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.