La comptabilité simplifiée : en fin d’exercice, les états

Question de vocabulaire, le législateur a voulu bien marquer la distinction de la comptabilité simplifiée d’avec celle de droit commun : aussi ne parle-t-on plus ici de comptes mais d’état des recettes et dépenses, et d’état du patrimoine plutôt que de bilan. Ce sont là néanmoins des équivalents, à quelques détails près. Marc Thoulen, expert auprès de MonASBL.be, nous en livre le mode d’emploi.

Les « comptes » annuels de l’association qui suit le régime de la comptabilité simplifiée comprennent,

  • d’une part l’état des recettes et dépenses additionnés sur l’exercice,
  • et d’autre part, une annexe établissant e.a. son patrimoine au sein de cet exercice.

L’état des recettes et dépenses

Cette appellation recouvre en comptabilité simplifiée l’équivalent des comptes

L’état des recettes et dépenses additionne les dépenses et les recettes de l’ASBL sur l’exercice, qui sauf exception s’étend sur 12 mois. Ces mois ne doivent pas nécessairement correspondre à ceux de l’année civile, mais pour des raisons fiscales, nous conseillons néanmoins, s’il n’y a pas de bonne raison de faire autrement, de conserver l’année civile.

L’état des recettes et dépenses résulte directement du livre comptable.

Il indique d’abord la nature des recettes et dépenses de l’association, sel

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.