Créer un partenariat entre ASBL : « La bonne volonté ne suffit pas »

Les ASBL ont tout à gagner à s’investir dans des partenariats. Toutefois, pour éviter qu’ils ne tombent à l’eau il faut les préparer. MonASBL.be a donc demandé à Isabelle Goos, consultante, et Cécile de Préval, conseillère à l’Unipso, de nous partager leurs conseils.

Pour mettre en place un partenariat, il ne suffit pas d’avoir une bonne idée et de la volonté : il faut le préparer. « Si le partenariat tombe à l’eau, on risque de créer de la démotivation. Et surtout on perd une occasion de maximiser sa finalité sociale », nous explique Cécile de Préval, conseillère à l’Unipso (confédération intersectorielle des employeurs du secteur à profit social en Wallonie et en Fédération Wallonie-Bruxelles).

Ainsi, pour la conseillère, cela ne fait pas de doute : les ASBL ont tout à gagner à travailler ensemble. « Si on n’est dans aucun partenariat on reste dans sa bulle sans connaitre les autres », explique-t-elle. Une position partagée par Isabelle Goos, consultante en management au sein de GI Consultance : « Cela fait partie de l’ADN du secteur, c’est reconnaitre le bien-fondé d’une autre association. Ce serait dommageable d’avoir deux ASBL qui agissent à

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.