Le Petit Vélo Jaune, ASBL inspirante : comment postuler et remporter un prix pour l'ASBL ?

Dans ce nouvel épisode des ASBL inspirantes, nous mettons en avant l’ASBL Le Petit Vélo Jaune et sa nomination pour le Prix fédéral de lutte contre la pauvreté, en 2017 et 2020. Sa fondatrice et coordinatrice générale Vinciane Gautier, ainsi que sa coordinatrice de terrain Colombe Courtier vous livrent leurs précieux conseils pour envoyer votre candidature et espérer tirer votre épingle du jeu !

Depuis sa création en 2013, l’ASBL Le Petit Vélo Jaune organise des accompagnements gratuits pour les parents isolés ou en situation précaire. Les accompagnements sont gratuits et réalisés par des bénévoles (ou coéquipiers) pendant au moins un an, dans le but de lutter contre la pauvreté infantile. Les coéquipiers se rendent chaque semaine chez les parents concernés pour prendre un café, écouter leurs ressentis, les accompagner au parc avec leurs enfants, en somme : leur permettre de souffler.  

"Nous n’avons aucun subside structurel alors nous sommes toujours au taquet pour répondre à tous les appels à projets", plaisante la fondatrice et coordinatrice générale Vinciane Gautier. Et la réactivité de Petit Vélo Jaune porte ses fruits : l’ASBL a décroché deux fois le Prix fédéral de lutte contre la pauvreté, en 2017 et 2020. Dans ce nouvel article, l’équipe de Petit Vélo Jaune vous livre ses astuces pour suivre ses traces et répondre à tout autre appel à projets !  

Les retombées du Prix fédéral de lutte contre la pauvreté ont été importantes pour les activités de Petit Vélo : après sa nomination en 2017, les 12.000 euros du prix ont permis de financer de nouveaux accompagnements. En 2020, les fonds ont directement soutenu un nouveau projet durant les mois d’été. En plus de l’aide financière, la coordinatrice de terrain, Colombe Courtier, explique que cette nomination est une réelle impulsion pour la notoriété d’une ASBL : "Ce prix permet une belle reconnaissance, même cinq ans plus tard, des personnes remarquent notre nomination sur notre site." 

Les conseils de l'ASBL pour postuler et remporter un prix !

1. Le système des binômes pour une initiative pertinente   

Face aux autres candidatures, l’ASBL Le Petit Vélo Jaune a su démarquer son projet en s’attaquant à un enjeu constaté directement sur le terrain : "Nous nous sommes rendu compte de l’isolement de certaines familles en difficultés : même si elles étaient accompagnées par de nombreux services, elles ne se sentaient pas moralement soutenues. Il manquait une personne-maillon pour rajouter un lien plus humain entre les parents et les services d’accompagnement, une personne rassurante sans être une aide professionnelle. Notre système de binôme s’est créé progressivement à partir de cette réflexion toute simple", raconte Colombe Courtier.  

Cette observation de terrain a permis de fonder un projet pertinent à présenter au jury : "Notre nouveauté, c’est de proposer une personne-ressource pour créer du lien. Cela permet aux coéquipiers de découvrir une autre réalité, de se sentir utiles et d’aller à la rencontre d’une famille voisine qu’ils n’auraient pas rencontré autrement. Devenir une personne ressource est aussi bénéfique pour les bénévoles. Mettre en place des binômes dans une ASBL, ça marche. Créer du lien donne de la force autant aux parents qu’aux bénévoles et permet d’installer une relation de confiance."

En prenant le temps de comprendre les besoins de leur public cible, les fondatrices ont apporté un projet original et se sont ainsi démarquées des autres lauréats. Pour développer votre projet associatif, pensez-y : le système des binômes répond autant au besoin de soutien de vos bénéficiaires qu’à l’envie d’aider de vos bénévoles.   

2. Développer un projet résilient en l’adaptant au contexte  

Pour présenter un projet associatif, l’ASBL Petit Vélo Jaune recommande de l’adapter au contexte. Cette astuce témoigne de la résilience de vos activités et la créativité de votre ASBL. C’est ce qu’a fait Petit Vélo Jaune en 2020, en proposant un nouveau projet d’une durée de deux mois, en réponse au confinement : "Après ce grand ralentissement de l’activité, il y a eu un élan de dynamisme pour créer à nouveau des liens, surtout pour les jeunes. Nous avons alors mis en place notre projet des coéquipiers d’été pour des bénévoles âgés entre 18 et 30 ans, pour organiser des activités ponctuelles avec les familles", explique Colombe Courtier.  

En se présentant une seconde fois pour le prix fédéral en 2020, l’équipe du Petit Vélo Jaune a su adapter son activité aux retombées du confinement : "Ce nouveau projet a aussi été un marqueur d’innovation pour le prix fédéral car nous avons montré que nous nous sommes adaptés au confinement, nous avons répondu à une demande différente des autres années", poursuit Colombe Courtier.  

3. Attendre la bonne opportunité pour postuler  

Avant de postuler, la fondatrice et coordinatrice générale de Petit Vélo Jaune, Viviane Gautier, conseille de bien évaluer l’appel d’offres : "Il faut amener un chouette projet sans chercher à le faire rentrer dans une case qui ne lui correspond pas, ça ne marche pas. Il faut attendre la bonne opportunité et développer un projet suffisamment porteur à proposer et qui réponde aux critères." 

Pour répondre aux appels à projets pertinents pour l’association, l’équipe de Petit Vélo Jaune compte parmi ses rangs une chargée administrative qui s’occupe des démarches de candidature, et la coordinatrice générale Vinciane Gautier reste en contact avec les sphères politiques et les fondations pour être au courant des derniers appels.  

Lire aussiAppel à projets : 5 conseils pour être le premier informé !

C’est d’ailleurs parce que les démarches sont chronophages que Vinciane Gautier recommande d’être particulièrement attentif à tout appel à projet ou prix : "Il faut vérifier que la candidature de votre ASBL est crédible pour cet appel à projets en particulier, qu’elle a du sens, il ne faut pas répondre tête baissée à n’importe quel appel." 

Par ailleurs, les fonds reçus ne financent pas toutes les dépenses, notamment les salaires de votre équipe. Si votre demande de financement est essentiellement tournée vers cet objectif, elle risque d’être rapidement éliminée.  

4. Ne pas négliger le vote du public  

Le Prix fédéral de lutte contre la pauvreté en 2020 présentait une variante : après avoir été choisis par le jury, les lauréats devaient remporter le vote du public. Le Petit Vélo Jaune a alors lancé une campagne sur les réseaux sociaux pour expliquer son projet : "Nous avons mis en place une campagne de vidéos à travers un petit film qui nous avait pris beaucoup de temps à tourner, mais le jeu en a valu la chandelle, il faut parfois mobiliser beaucoup d’énergie pour ces projets", raconte Vinciane Gautier.  

Cette campagne permet de simplifier le projet pour le grand public et complète les explications plus détaillées à fournir au jury : "Notre présentation au jury a été plus théorique que celle que nous avons montré au public avec notre vidéo. Auprès du public, nous essayons d’amener notre projet d’une façon un peu plus joyeuse et dynamique pour qu’il donne envie", poursuit Vinciane Gautier.  

Pour que le projet soit convaincant aussi bien pour le jury que pour le public, Vinciane Gautier insiste sur la solidité et la valeur-ajoutée du projet. Néanmoins, elle ajoute : "Il faut toujours tenter sa chance du moment que l’on estime que son projet tient la route et qu’il apporte une solution à un problème de société identifié. Il faut tenter sa chance, avec foi et confiance mais sans naïveté. C’est en parlant de ses activités que l’on développe le projet que l’on veut voir exister et qu’il émerge petit à petit." 

Lire aussi : Les bourses et prix décernés aux ASBL par le secteur public 

5. Utiliser le prix comme un label de confiance  

Après les réjouissances de la nomination, l’équipe de Petit Vélo Jaune s’est rapidement remise au travail : "Cette nomination est gratifiante mais elle nous a surtout rappelés que nous avions une mission à remplir. Après avoir reçu un prix, le travail d’une ASBL doit être à la hauteur de sa nomination", explique la fondatrice Vinciane Gautier. "Le SPP lui-même nous a encouragés à utiliser le prix comme un label. Nous avons recontacté certains politiques et des portes se sont alors ouvertes", poursuit-elle.  

L’équipe de Petit Vélo Jaune a saisi l’opportunité du Prix fédéral pour gagner en crédibilité : "Cette nomination est un tremplin merveilleux pour la visibilité et la crédibilité d’une ASBL. L’apport financier n’a pas révolutionné notre projet, mais nous nous sommes appuyés sur cette reconnaissance pour avoir plus de crédit", poursuit Vinciane Gautier. "J’ai vu une évolution de notre crédibilité avant et après le prix : en 2017, nous étions encore une ASBL récente et ce label pouvait désormais assurer la fiabilité de notre projet auprès des cabinets ministériels et institutions publiques. Nous avons reçu certaines aides parce que nous avions été soutenus et récompensés avec ce prix fédéral, ça nous a beaucoup aidé", conclut-elle. 

Propos recueillis par Luisa Gambaro

Découvrez la série sur les ASBL inspirantes :